Le mot du Président

Au cours du second semestre 2011 les habitants de la rue de la Gaudinière ont appris que France-Télécom avait vendu l’ensemble de sa propriété à un promoteur privé et qu’un projet de reconversion du site était en cours d’élaboration pour créer une importante opération immobilière.

 Faute d’information précise, les rumeurs les plus fantaisistes circulaient, laissant croire que les riverains avaient tout à craindre de ce projet, de la densification des constructions et de l’apport d’une population nouvelle.

 Individuellement nous n’arrivions pas à obtenir des renseignements fiables, tant auprès des élus, que des Services de la ville et de Nantes Métropole; d’autant que le promoteur privé n’avait aucune obligation à satisfaire en matière d’information et de concertation des habitants du quartier.

 Face à cette situation nous n’avions pas d’autre alternative que de nous regrouper pour obtenir des informations sur le projet. Ainsi, nous avons décidé collectivement de créer une association régie par la Loi de juillet  1901 pour fédérer nos initiatives, regrouper nos forces et parler d’une même voix.

Nous avons également voulu associer les habitants des rues adjacentes à la rue de la Gaudinière, l’ impact urbanistique, économique et social du projet concernant l’ensemble du quartier.

 Les membres fondateurs ont précisé l’objet social de l’association, élaboré et déposé les statuts en Préfecture le 16 novembre 2011, en souhaitant que cette dernière favorise le développement des vies sociales et la convivialité entre tous les habitants de la rue et du quartier.

Ils ont également souhaité que l’association participe aux processus et démarches de concertation initiées par les Pouvoirs publics et les Collectivités territoriales en matière d’aménagement, de valorisation du cadre de vie et de l’environnement ; qu’ elle désigne ses représentants, qu’ elle recueille les avis des habitants et qu’elle défende leurs intérêts particuliers et collectifs dans le cadre des procédures d’urbanisation, des projets de construction envisagés ou en cours de réalisation à l’échelle du quartier ; qu’elle soit également  force de propositions, animée par une volonté objective et constructive.

 C’est l’éthique de notre association là où elle siège et où elle représente ses membres.

 Elle sera ce que ses membres voudront qu’elle soit ; mais il est important qu’elle existe et qu’elle demeure vigilante vis-à-vis de tout projet d’aménagement et/ou de construction projeté et programmé au sein de notre quartier.

 Plus nous serons de membres actifs plus notre association sera représentative et écoutée.  C’est pourquoi, chaque membre doit faire connaître notre association, son action et coopter de nouveaux adhérents.

 

Le Président.